Céline Miconnet

Une maman calme, bien dans sa peau transmet cela à son enfant et va bien savoir le materner."

Pourquoi le yoga avant, pendant et après la grossesse ?

Point Blur_Jun292022_181345_edited_edited.jpg

La grossesse est un moment fondamental pour chaque femme enceinte, mais aussi pour leur famille puisque des transformations physiques, émotionnelles et énergétiques apparaissent durant ces neuf mois.

Une grossesse vécue avec le yoga, dans l'équilibre et la joie de vivre, engendra un cercle vertueux de transmission de ces valeurs.
L'hygiène physique et émotionnelle proposée par le yoga amène un style de vie propice à la grossesse, dès la période de conception jusqu'à l'accouchement et après. 

Au-delà du niveau physique...

En effet, un rôle considérable dans la gestion du stresse car les postures et les exercices équilibrent le corps, les émotions, la physiologie et le système énergétique (nerveux, sanguin, digestif, hormonal, cardiaque). Le pranayama et la méditation complètent cette harmonie, l'ancre, lui donne plus de profondeur et de calme, ainsi qu'une vision plus large de la vie.
En complémentarité, pour aller dans le bon sens d'une grossesse, les séances de yoga sensibilisent à lier un mode de vie sain autour d'une alimentation vitalisante, d'un sommeil/phase de régénération et autres pratiques de médecines douces. 

L'importance du yoga pour les femmes dans la transmission de la mère à l'enfant est remarquable. La femme observe ses pensées et son mental, intériorise une énergie vitale, un lâcher prise, en pleine conscience, elle active et écoute son corps.
Eventuellement, faire preuve d'acceptation face à une grossesse/conception non vécue comme elle l'aurait souhaitée, ou encore accueillir les changements de son corps, se libérer des émotions/blocages, inconscients ou non, et s'en détacher pour être prête à une nouvelle vie. Un ralentissement s'impose pour vivre ce chemin avec bébé, où l'âme de ce petit Être s'ancre dès les premiers instants.

La femme doit se sentir le plus possible libre intérieurement, avec un mental apaisé, vivre positivement la maternité, et répondre aux besoins de son bébé, sans réactiver en elle des désirs et besoins qui n'ont jamais obtenu réponse.

Prendre conscience de la puissance de son corps, de sa force, se faire confiance.

Libérer des paires d'opposés que sont le plaisir et la douleur, la contraction et l'extension, le chaud et le froid (libération des dualités par le biais de sensation).

Les postures réalisées du corps vers l'âme, en pleine conscience, amènent la joie, une bénédiction et béatitude.

Les asanas aident à renforcer le corps, à mieux gérer les sensations de douleurs, rester sereine.

 

Céline Miconnet​​

Un chemin de yoga entamé en yoga prénatal peut changer toute une vie en mieux, plusieurs vies memes, car cela va raisonner sur la mère, l'enfant et toute la famille autour.

Yoga hormonal : préparer la conception / fertilité

Aider à préparer, concevoir une grossesse et aussi, faire face à d’éventuels problèmes de fertilité causés par diverses origines (énergétique, émotionnelle, physiologique).

Pour le yoga et l'ayurveda, la période avant la grossesse est aussi importante. Quand une femme désire un enfant, il est bon qu'elle s'y prépare : purification des énergies, mise à disposition énergétique pour se préparer à l'état de grossesse ; et il en est de même pour le père. 

Avec ce yoga, le niveau hormonal est assez haut, cela permet d'envoyer l'énergie nécessaire pour maintenir un système génital en bonne santé et trouver l'équilibre. Les postures apportent énergie vitale, joie de vivre, idéal quand on a besoin d'énergie, de se reconnecter à son deuxième chakra pour renouer avec notre corps et désirs, et renforcer le périnée en mobilisant les muscles appropriés.

La relaxation amène à une détente et un relâchement de tous les muscles, à se projeter dans cette nouvelle vie, poser de belles intentions intérieures et extérieures pour une conscience positive de l'avenir. 

Plus les facteurs sont positifs et qu'on connait bien son corps/cycle, alors plus les chances de concevoir seront présentes.

Yoga prénatal

Les postures, le pranayama et la méditation accompagnent la pratique de la femme enceinte du début de sa grossesse jusqu'à l'accouchement. Au fur et à mesure, avec une pratique régulière, elle développe une plus grande intériorisation et sensibilité, et la réconcilie avec son corps.

Ces facteurs et hygiène de vie ont d’énormes résultats positifs : les futures mamans ont une meilleure forme physique et mentale, et donc tendent à avoir un accouchement plus serein.

De ce fait, les bébés yogis sont dans ce même état d’esprit puisqu'ils sont intimement liés aux émotions de sa maman. Une future maman calme, bien dans sa peau, transmet cela à son enfant, elle va savoir le materner, et son bébé développera un bon équilibre émotionnel. 

Un moment pour soi, en pleine conscience, pour se détendre, s'approprier les postures qui leur font du bien à elles et à bébé, dans le respect du corps. 


Encourager l'organisme à mener une grossesse à terme.

Laisser place à bébé, sans pression psychique, physique et émotionnelle, mais aussi à la respiration pour deux.

Un cadre de plaisir et détente. où les évolutions sont rapides dès lors que la pratique est régulière.

Yoga postnatal

Période de bouleversements, un nouveau rythme se met en place et cette étape est toute aussi difficile et longue. Les familles sont souvent peu préparées à cette vulnérabilité qui peut les toucher, elles ont donc besoin de soutien.

Une pratique en douceur qui permet à la jeune maman de se reconnecter avec son corps afin d’éliminer la grossesse, les fatigues, de renforcer l’abdomen et le périnée tout en refermant le bassin.

Les séances s'orientent avant tout sur des postures d'ouverture, des étirements des bras, de la respiration et méditation pour faire sortir les jeunes mamans des émotions vécues (fatigue, excitation, etc). L'objectif étant de soutenir les modifications énergétiques, un moment pour soi, de régénération à s’autoriser et lâcher prise pour aider à renouveler l'énergie après l'accouchement,.

Les cours de yoga post natal permettent aussi à la jeune maman d’échanger avec d’autres mamans et de trouver un soutien si besoin.

Point Blur_Jun292022_181134_edited.jpg
20220629_155335_edited.jpg

La beauté des mères dépasse la gloire de la nature.

 – Christian Bobin

Les bienfaits

Yoga hormonal

Yoga prénatal

Yoga postnatal

- Soutenir l'énergie vitale/joie de vivre ;

- Purifier les énergies, mise à disposition à l'état de grossesse ;

- Se reconnecter à son corps, ses désirs = se projeter ;

- Lâcher prise > débloquer des émotions/blessures d'enfance ;

- Favoriser une bonne santé générale et celle du système génital ;

- Sentir la présence des énergies dans les chakras du bas ;
- Augmenter et maintenir un niveau hormonal élevé.

- Améliorer le schéma de sa conscience corporelle ;

- Se préparer à l'accouchement :

  • en se détachant du mental ;

  • en se concentrant sur les sensations intérieures ;

  • en s'entrainant à respirer pour deux ;

- Restructurer le dos ;

- Equilibrer les systèmes sympathique et parasympathique (système nerveux) :

  • soulager les nausées ;

  • ralentissement du corps, se recentrer ;

  • équilibre émotionnel ;

  • gestion du stresse

- Meilleures circulations lymphatique et sanguine et autres systèmes corporels ; ​

- Donner de l'espace au ventre, à bébé ;

- Régénération, récupération ;

- Apporter de l'ouverture ;

- Se lier intimement à bébé, apaisement pour soi et bébé ;

- Prévenir les fausses couches et la prématurité.

- Se réapproprier son corps ;

- Se régénérer, récupérer ;

- Accompagner les modifications énergétiques ;

- Renforcer l'abdomen et le périnée ;

- Refermer le bassin ;

- Apporter de l'ouverture ;

- Prendre du temps pour soi, éliminer les fatigues/émotions vécues ;

- Soutenir la jeune maman, partager avec les autres familles.

Mes séances

A savoir :

- Prise de contact en amont pour avoir des informations (grossesse, conception, antécédents, pratique/mode de vie avant cette période, et autres spécificités) ;

- Une pratique régulière, du début à la fin de la grossesse et après, pour une évolution positive ;

- Importance de prendre conscience, pour la femme, du ralentissement du corps imposé par sa grossesse, mais aussi de l'intériorisation à s'offrir, et de la récupération/régénération en post natal. Une organisation est donc à prévoir en famille, pour s’autoriser ces moments pour soi, pendant et après (surtout avec l’arrivée de bébé).

- Les accessoires de yoga sont fournis, vous pouvez seulement apportez, si vous souhaitez, couvertures et coussins.

- La pratique se fait sur avis d'un professionnel de santé (médecin, sage-femme, gynécologue, etc).

- Le conjoint est le bienvenu lors de mes ateliers afin d'accompagner sa femme dans les postures, de vivre et ressentir les sensations ensemble et communiquer à trois. 

Organisation d'une séance : 

> Durée 1h/1h15-30

  • Ouverture de séance en lien avec la respiration ; 

  • Enchainement des postures de yoga ;

  • Méditation, pranayamas, techniques de visualisation ;

  • Eveil en douceur, partages sur la séance.​

Yoga hormonal

Pour qui ?

Dès lors qu'un projet de naissance est pensé, il est essentiel que la femme soit prête à une purification des énergies pour une mise à l'état de grossesse le plus positif possible. 

Indispensable pour les couples ayant des difficultés à concevoir. Il est bien d'essayer cette méthode naturelle avant d'entamer des étapes médicales plus complexes, ou du moins, l'exercer en parallèle pour préparer encore plus le mental.

Un yoga hormonal pour les femmes mais aussi pour les hommes (système génital présent dans les deux corps).

  • Contre-indications :

- Seulement avant la grossesse ;

- Hypertension > adaptation avec l'apport de postures plus yin/douces ;

- Cancers hormono dépendant.

Mise en place d'une séance

Séquences en fonction du cycle menstruel de la femme car certaines postures ne sont pas conseillées pendant le cycle. De plus, certaines périodes menstruelles ont besoin de renouveler une énergie plus douce, plus yin, avec des postures de régénérations.

Yoga prénatal

Pour qui ?

Pour toutes les femmes enceintes, tous les trimestres, dès le début de sa grossesse jusqu'à l'accouchement. Le yoga est adapté et personnalisé en fonction des particularités de chaque femme (risque de prématurité/fausses couches, FIV, etc).

La régularité est essentielle pour des bénéfices complets, ainsi que dans l'optique de continuer la pratique après.

  • Contre-indications : 

- Irrégularité, la pratique tardive (fin de grossesse), et corps peu sportif avant la grossesse nécessitent des adaptations avec des postures en douceur (risque hyperlaxité ligamentaire en lien avec un déficit musculaire et manque entrainement physique) ;

- Pratiquer 2h après un repas (digestion plus lente) ;

- Si facteurs à risque cumulés, grossesse à risque (fausse couche, FIV) et autres complications alors des précautions sont à prendre. Les postures debout seront seulement autorisées à partir du troisième trimestre, lorsque bébé est bien accroché.

Mise en place d'une séance

Pratique holistique, personnalisée à chaque femme (selon fatigue, besoins du moment, antécédents, évolution grossesse, conception, etc) qui comprend des différentes postures, des exercices de respiration. Des réajustements sont à prévoir sur le moment même selon l'écoute de son corps et de ses capacités. C'est un moment d'accueil pour soi et bébé.

Yoga postnatal

Pour qui ?

Dès lors que la rééducation du périnée est faite et après l'arrêt des pertes. Il est nécessaire de revoir sa sage-femme un mois après pour avoir un avis.
Sans rééducation terminée, les séances sont plutôt orientées vers un temps de méditation. A partir du troisième mois après l'accouchement, des adaptations sont possibles, la pratique des postures est envisagée.

C'est au sixième mois, que la femme peut reprendre une pratique normale si le périnée est revenu à un état satisfaisant (continuer prise en charge pour avis).

  • Contre-indications : 

- Rééducation non terminée ;

- Non conseillé par un professionnel de santé selon la prise en charge.
 

Mise en place d'une séance

Séance adaptée à chaque femme (vécu émotionnel lié à la grossesse, avancée dans la rééducation, etc) où l'objectif premier est de prendre le temps, de pratiquer en douceur, en yin. Il ne faut pas d'épuisement car ce sont justement des séances de renouvellement, récupération.

Séances collectives

Séances individuelles

Séances en collectivités

  • Une séance : 17€*.

  • Carte d'abonnement de 5 séances : 80€*, valable 2 mois ;

  • Carte d'abonnement de 10 séances : 162€*, valable 5 mois ; 

  • Une séance* : 23€.

  • Carte d'abonnement de 5 séances : 110€*, valable 2 mois ;

  • Carte d'abonnement de 10 séances : 216€*, valable 5 mois ; 

 


*Frais de déplacement à rajouter sur le tarif pour séances au domicile.

  • Une séance ponctuelle :

(1 à 8 participantes) : 132€* .

  • Séances régulières :

(1 à 8 participantes) : 126€*.

 

 

*Frais de déplacement et mise à disposition du matériel à rajouter sur le tarif indiqué.

*Conditions de réservations